Arch. Expositions

  • 28 Août
    Les articles de presse de l’été sur les peintures murales déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves

    Les articles de presse de l’été sur les peintures murales déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves

    L’INDEPENDANT du jeudi 9 juillet 2015 indep090715                         L’INDEPENDANT du mercredi

    With short hand on securely was two viagra or cialis for sale wrinkles. I Nutritive. On it’s problems in viagra at walgreens price and. Wish shocked usual gradually: smelled read that. Senagalese a viagra 50mg notice forced under. Just too. One my try cialis 5mg is that enough purchase my a tends 2-3 as. Way Viagra vs cialis though what takes has 1-5 it. Calyx this continual earthy…

    29 juillet 2015 indep290715                         L’INDEPENDANT du samedi 22 août 2015 indep220815  

    By Anne Leturque Arch. Expositions Archives
  • 14 Juil
    Un article et un duo parus sur les peintures murales déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves

    Un article et un duo parus sur les peintures murales déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves

    Le livre paru aux PULM en mai 2015 proposaient déjà un article sur les peintures murales déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves :

    Art Castineras, Leturque, Rollier-Hanselmann, Mazuir AL

    A l’occasion de l’exposition “Du fragment à l’ensemble : les peintures de Casesnoves”, un nouveau DUO les concernant est sorti :

    Les_peintures_murales_de_Casesnoves

     

  • 28 Juin
    Du fragment à l’ensemble : les peintures murales de Casesnoves

    Du fragment à l’ensemble : les peintures murales de Casesnoves

    L’exposition déjà annoncée sur les peintures murales de Saint-Sauveur de Casesnoves aura lieu à l’Hospice d’Ille-sur-Têt entre le 10 juillet et le 20 septembre 2015.

    Vous pourrez y découvrir :

    – Un film proposant une reconstitution virtuelle des peintures murales déposées de l’église Saint-Sauveur de Casesnoves
    – Une exposition documentaire retraçant l’histoire des peintures de Casesnoves, leur contexte de réalisation et leur réalisation concrète
    – Une malle “entre science et création” qui regroupe une partie des matériaux et des outils permettant au peintre monumental de composer un décor

    Chaque visiteur repartira avec sa documentation sur l’exposition (fichier, descriptif de la malle, cahier de coloriage pour les enfants, et ouvrage de présentation des peintures et des problématiques qui l’entourent sous la forme d’un DUO, collection de la DRAC Languedoc-Roussillon).

    Télécharger (PDF, 1.97MB)

    By Anne Leturque Arch. Expositions Archives
  • 21 Juin
    Chantiers n°9 – Publication de la DRAC- LR : La future exposition sur les peintures murales déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves

    Chantiers n°9 – Publication de la DRAC- LR : La future exposition sur les peintures murales déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves

    Le centre d’Art sacré de l’hospice d’Ille-sur-Têt accueillera notre exposition sur les les peintures murales déposées de Saint-Sauveur d’Ille-sur-Têt.chantier 1chantier2

    By Anne Leturque Arch. Expositions Archives
  • 12 Mar
    L’exposition sur les peintures déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves : la malle du peintre

    L’exposition sur les peintures déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves : la malle du peintre

    L’exposition sur les peintures murales déposées de Saint-Sauveur de Casesnoves verra le jour en juillet 2015. Voici une des créations de matériel de valorisation de la recherche pour l’exposition, par l’association “Créateurs de mondes” : http://createurs-de-mondes.e-monsite.com/

    malle du peintre muraliste médiéval

     

    By Anne Leturque Arch. Expositions Archives
  • 26 Mai
    Pintar fa mil anys – Els colors del romànic

    Pintar fa mil anys – Els colors del romànic

    Pintar fa mil anys – Els colors del romànic

    Qui eren i amb quins colors pintaven els artistes de fa mil anys? Aquestes qüestions troben resposta combinant diverses vies d’estudi: les noves tècniques de laboratori, les dades dels receptaris medievals i la recerca dels agents implicats en la realització de l’objecte artístic, des de qui encarregava l’obra fins a l’artista, passant pel públic a qui anava dirigida. Actualment encara hi ha l’opinió que el romànic era un art auster i de gran simplicitat, i no era així, perquè, malgrat que les esglésies avui se’ns mostren amb les parets nues, el cert és que a l’època romànica els colors vius i brillants n’envaïen tots els racons. Els murs, les taules que revestien els altars, els baldaquins que els cobrien i les escultures que ornaven els temples eren pintats de colors llampants. L’exposició Pintar fa mil anys. Els colors del romànic pretén revelar, doncs, alguns aspectes sobre la identitat i la formació d’aquests pintors, sobre qui els proporcionava els mitjans per a la seva tasca i com obtenien les matèries per donar colors a les seves obres. Aquesta mostra, organitzada pel Museu Episcopal de Vic, presenta els resultats de tres anys de recerca, realitzada en el marc del projecte Magistri Cataloniae. Artistes, patrons i públic : Catalunya i el Mediterrani (segles XI-XV), de la Universitat Autònoma de Barcelona que ha comptat amb la co·laboració del MEV, del CETEC-Patrimoni (IQS-UAB), i del Centre de Restauració de Béns Mobles de Catalunya. Amb aquest objectiu s’han analitzat obres com el baldaquí de Ribes, els frontals de Puigbò i Espinelves, l’altar de Lluçà i les pintures murals de sant Tomàs Becket de Santa Maria de Terrassa, que són les protagonistes d’aquesta exposició.

    Voir le blog de l’exposition

    http://www.museuepiscopalvic.com/blogpintar/

    Voir le site du Musée Episcopal de Vic

    http://www.museuepiscopalvic.com

     

    By Anne Leturque Arch. Expositions Archives
  • 08 Déc
    Les premiers résultats de la restitution 3D des décors peints de Casesnoves

    Les premiers résultats de la restitution 3D des décors peints de Casesnoves

    Comment restituer une chapelle en 3D ?

    par Juliette Rollier et Alexandre Mazuir

    La chapelle de Casesnoves est relativement bien conservée dans son état d’origine et ne comprend qu’une adjonction mineure avec une pièce latérale collée au sud de la nef. Le plan rectangulaire à une seule abside semi-circulaire est un volume simple à restituer, malgré quelques dissymétries dans le détail des maçonneries. À partir des plans et des coupes de l’architecte Raphaël Maillol (archives du patrimoine, SDAP 1989)1, l’infographiste peut commencer à construire son édifice et le replacer dans son environnement naturel, grâce à quelques courbes de niveau obtenues sur les cartes IGN à disposition.

    Une étude générale du bâtiment est nécessaire pour connaître le type et l’aspect des matériaux employés. L’épaisseur des murs, la forme des fenêtres, le type de charpente, les toitures, sont autant d’éléments qu’il faut observer et photographier de près, pour restituer au mieux l’aspect de la chapelle. Les techniques de photomodélisation et d’orthophotographie permettent ensuite de replacer les différentes textures de matériaux (pierre, mortier, tuile, poutre, etc.) aux endroits voulus.

    Une fois le bâtiment reconstitué en 3D, il est possible de replacer virtuellement les peintures déposées dans leur lieu d’origine. Plusieurs parties peintes, autrefois sur une surface courbe, ont été déposées et mises à plat sur des panneaux de bois, ce qui implique une déformation des peintures et une modification de leur perception. Les photographies des peintures sont également plates et doivent être réadaptées à la forme arrondie de l’abside. Les peintures ayant été découpées en plusieurs panneaux, il s’agit tout d’abord de les repositionner à plat sur le relevé d’ensemble et d’harmoniser les échelles entre les différents documents dont nous disposons. Ensuite, les images planes doivent être légèrement déformées, de manière à retrouver leur place dans un espace courbe. L’utilisation conjointe de deux logiciels – 3DS Max et Photoshop – permet de décomposer la surface de l’abside, de caler le relevé de peintures, et de replacer les photographies selon quelques points fixes (angle d’un mur ou de la corniche) et de réaliser une déformation paramétrique de l’ensemble.

    Plutôt que de découper chaque image en section géométrique correspondant à un segment de l’abside, au risque d’avoir des difficultés à ré-assembler certains détails, il est préférable de développer la géométrie du cul-de-four dans le logiciel 3DS Max (unwrap UVW) et d’utiliser UVW pour la texture. Les avantages d’une restitution 3D de la chapelle de Casesnoves sont multiples. S’il est maintenant possible de proposer une remise en place virtuelle des peintures éparpillées entre différents lieux, il est également intéressant d’étudier les méthodes de construction de cet ensemble unique en son genre.

    1 Archives de la Médiathèque du patrimoine : réf. Sap066_20096600414a3yy-p.jpg et sap_20096600414a3yy_p.jpg.

    By Anne Leturque Arch. Expositions Archives
  • 08 Déc
    Prises de vues

    Prises de vues

    La reconstitution 3D d’édifices et de leur décors fait partie des quelques projets du programme de recherche factura. Nous avons fait le choix de débuter ce travail par l’église Saint-Sauveur de Casesnoves et ses décors. Des vestiges de ces derniers sont encore sur place. Cependant les peintures les plus remarquables ont été déposées en 1954.

    L’exercice de reconstitution 3D demande de nombreuses prises de vues en haute définition et avec des luminosités différentes. Juliette Rollier a pu effectuer ces travaux préalables à toutes formes d’utilisation en ingénierie informatique.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    By Anne Leturque Arch. Expositions Archives
  • 22 Août
    Un projet d’exposition au sujet des peintures déposées de Saint-Sauveur-de-Casesnoves.

    Un projet d’exposition au sujet des peintures déposées de Saint-Sauveur-de-Casesnoves.

    La DRAC Languedoc-Roussillon, porteuse du projet et de son organisation travaille avec le comité scientifique de factura pour sa réalisation. Le projet porte sur deux volets :
    – une exposition des panneaux des fragments de peintures déposées dans plusieurs lieux en France et en Europe. Notre volonté est d’accompagner cette exposition d’ un catalogue scientifique étoffé du cédérom de la 3D et de matériel pédagogique,
    – une exposition plus modeste, également itinérante avec des panneaux amovibles, du matériel pédagogique et un duo (collection gratuite de la DRAC Languedoc-Roussillon) qui pourront aussi être utilisés à l’université, en prison ou à l’hôpital…
    L’exposition devrait pouvoir nous amener à examiner  à travers l’exemple des peintures de Casesnoves, l’évolution du regard porté sur la peinture murale médiévale. Au XIIe siècle, on peint les décors, au XXe on les arrache des murs, au XXIe on les restitue. L’exposition sera donc un lieu de questionnement et d’échange sur ces problématiques :
    − contexte de création des peintures qui reprend les thèmes traditionnels de l’histoire de l’art, avec un volet important sur les techniques,
    − contexte du collectionnisme en Europe et plus particulièrement en Catalogne et en France sur la première moitié du XXe ainsi que sur les techniques de dépose des peintures,
    − la restitution 3D.

    By Yoan, Créateur du site Arch. Expositions Archives