Actualités

  • 19 Sep
    La réalisation d’un décor peint monumental : des outils, des savoirs et des savoirs-faire

    La réalisation d’un décor peint monumental : des outils, des savoirs et des savoirs-faire

    Anne Leturque
    Université Paul Valéry

    Once a monumental work had been commissioned and its iconographic content defined, the work then had to be carried out by the painters. This is the starting point of our discussion. In order to perform this work, the craftsmen needed prior knowledge. The latter, acquired during training and in the exercise of their trade, was multiple. Their knowledge covered the field of materials and techniques, drawing and the use of pictorial representation. The mastery and skill of the painter were assessed on the basis of his formal stock of knowledge and empirical culture.
    When they arrived on site, each painter was expected to be familiar with the tasks involved. The tools needed to carry out the work, preliminary tasks such as setting up a scaffold, plastering the wall in preparation for painting (unless these chores had already been done by masons), laying out the pictorial composition using tracings or preparatory drawings, preparing pigments and binders, choosing the appropriate application technique, are all steps necessary to executing the decoration itself. Supported by texts and observations of Catalan murals, the procedures used by medieval painters are thus seen to cover a broad spectrum of knowledge and know-how, providing a different assessment of the impact of their work in the process of creating Medieval painted ensembles.

    L’article est à consulter ici !

    By Anne Leturque Actualités
  • 19 Sep
    Entre la letra y el pincel : El artista medieval Leyenda, identidad y estatus

    Entre la letra y el pincel : El artista medieval Leyenda, identidad y estatus

    Un libro de Manuel Antonio Castiñeiras González (ed.)

    Se trata de una novedosa aproximación al mundo del artista medieval, cuya obra se debatía entre la autoría divina y la firma individual. Temas como la formación del artista, su estatus laico o eclesiástico, el recurso a los modelos o la importancia de la itinerancia en su aprendizaje son abordados con rigor en esta publicación.
    Asimismo, los distintos roles profesionales desempeñados en los talleres medievales nos permiten conocer mejor cómo se construía y decoraba una catedral en la Edad Media. En esta visión sociológica de la obra de arte no puede faltar el papel omnipotente de los patronos medievales, personajes normalmente relacionados con la realeza y el estamento eclesiástico, que en muchos casos son los verdaderos
    “autores” de estas empresas, en la que las mujeres tuvieron también un destacable protagonismo.
    En el libro participan 20 autores procedentes de diversas universidades e instituciones museísticas de toda Europa. La publicación es el resultado de los Proyectos de Investigación: Artistas, Patronos y Público. Cataluña y el Mediterráneo (siglos XI-XV)-MAGISTRI CATALONIAE (MICINN-HA R2 0 1 1 – 2 3 0 1 5); y Movilidad y transferencia artística en el Mediterráneo Medieval (1187-1388). Artistas, objetos y modelos-MAGISTRI MEDITERRANEI. (MICINN-HAR2015-63883-P).

    By Anne Leturque Actualités
  • 01 Sep
    Mise en ligne du numéro 6 de Patrimoines du sud

    Mise en ligne du numéro 6 de Patrimoines du sud

    La thématique de ce numéro de septembre 2017 est la restauration des objets mobiliers en Occitanie / Pyrénées Méditerranée.

    Deux Varia traitent de découvertes récentes de décors muraux….

    By Anne Leturque Actualités Autres
  • 14 Juin
    Devant d’autel de Saint-Martin-du-Canigou : des moyens d’analyses exceptionnels pour une œuvre exceptionnelle

    Devant d’autel de Saint-Martin-du-Canigou : des moyens d’analyses exceptionnels pour une œuvre exceptionnelle

    Du 5 au 12 juillet 2017, l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 (CEMM), le Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales,

    By Anne Leturque Actualités Autres
  • 13 Juin
    Appel à contributions Patrimoines du sud les arts de la couleur au Moyen Age

    Appel à contributions Patrimoines du sud les arts de la couleur au Moyen Age

    Alors que le numéro 6 de Patrimoines du sud, sur la restauration des objets mobiliers, se prépare activement et sortira en septembre,nous avons le plaisir de proposer une nouvelle thématique, afin de mettre en valeur les patrimoines de la Région, et le travail des chercheurs qui s’investissent dans la quête de connaissance des patrimoines, pour le bénéfice de tous.
    Bonne lecture.
    By Anne Leturque Actualités
  • 26 Avr
    Un aperçu de la production artistique dans le royaume de Majorque. Nouveaux apports – Nouveaux regards

    Un aperçu de la production artistique dans le royaume de Majorque. Nouveaux apports – Nouveaux regards

    Journée d’études du Centre d’Études Médiévales de Montpellier

    Vendredi 12 mai 2017 – 9h – 18h – Salle de colloque 002

    Montpellier, UPV, Site Saint-Charles – Rue du Professeur Henri Serre – Tram ligne 1 – Arrêt Albert 1er

    La constitution du Royaume de Majorque s’appuie sur le fait suivant : le 21 août 1262, Jacques 1er d’Aragon dit “le Conquérant” règle sa succession et partage ses États en deux ensembles destinés à chacun de ses fils. Ce testament précise les faits suivants : il réserve l’essentiel de son héritage à Pierre III d’Aragon dit “le Grand” (le primogénit), en lui donnant l’Aragon, la Catalogne, et Valence ; mais il aussi fait sa part au plus jeune, Jacques II de Majorque, le fils cadet avec les îles de Majorque et d’Ibiza (récemment conquises sur les musulmans), les comtés de Roussillon et de Cerdagne, le Vall de Ribes, le Capcir, le Conflent, le Vallespir, les possessions de la couronne d’Aragon conservées en France méridionales depuis le traité de Corbeil (1258), et Montpellier.

    Les deux princes héritiers semblent dans un premier temps accepter de se conformer à cet arrangement. Ils deviennent alors procureurs et vicaires généraux de leurs territoires respectifs. Cependant l’historiographie a toujours souligné le caractère artificiel du regroupement constituant le royaume de Majorque. Les territoires qui le composent sont en fait ceux qui n’appartiennent pas traditionnellement à l’héritage de la maison d’Aragon et de Barcelone. Il est formé de villes et contrées très dissemblables, fort éloignées les unes des autres, au milieu d’ennemis puissants. Ce manque surprenant de vision politique et stratégique du Conquérant a divisé une couronne solide qui avait remarquablement agrandi ses horizons, et créé un royaume “de cristal” difficile à contrôler, une “couronne d’épines” condamnée à un destin tragique et malheureux.

    A la mort de Jacques 1er d’Aragon en 1276, Jacques II de Majorque hérite donc de cette situation politique et territoriale difficile. Cependant, les solides réseaux économiques et commerciaux du royaume offrent une conjonction de facteurs favorables au développement de ces territoires tournés vers la mer : les îles Baléares et sa capitale, Palma ; la ville de Perpignan et le port de Collioure ; la ville de Montpellier et le port de Lattes. Le règne des rois de Majorque dure 73 ans, mais pour Marcel Durliat, la coexistence de “Majorquins, de Catalans, et de Languedociens dans un même état à la double fidélité catalane et française facilita de fructueux échanges […], notamment dans le domaine artistique […]“.

    Organisation scientifique : Anne Leturque (Contact : anne.leturque@gmail.com)

    Voir l’affiche et le programme ci-joint.

    Télécharger (PDF, 448KB)

    Télécharger (PDF, 481KB)

    By Anne Leturque Actualités Journées d'étude
  • 02 Mar
    Le nouveau numéro de “Patrimoine du sud” est paru !

    Le nouveau numéro de “Patrimoine du sud” est paru !

    Patrimoines du sud, revue numérique de l’Inventaire général de la Région Occitanie, participe aux commémorations du 500e anniversaire de la Réforme en consacrant son numéro 5 aux patrimoines du protestantisme, avec le conseil scientifique de Patrick Cabanel.

    Les quinze contributions de la THÉMATIQUE sont accompagnées de VARIA sur la progression des études de dendrochronologie en Occitanie et sur deux ornements liturgiques réversibles du XVIIIe siècle.

    Poursuivant le désir de faire connaître les autres revues numériques patrimoniales, Patrimoines du sud accueille, dans une BRÈVE, In Situ revue des patrimoines.

    Bonne lecture !

    By Anne Leturque Actualités
1 2 3 4