Étude des peintures de Saint-Martin-de-Fenollar

LETURQUE , Anne, « Étude des peintures de Saint-Martin de Fenollar : mise en contexte et questionnement préalable à l’étude technique en laboratoire », Arts picturaux en territoires catalans (XIIe -XIVe siècle) : approches matérielles, techniques et comparatives (dir. Géraldine Mallet, Anne Leturque), Presses universitaires de la Méditerranée, Montpellier, 2015, p. 63-83 (PDF).

L’étude des matériaux et des techniques utilisés dans les arts picturaux médiévaux est le vecteur d’une meilleure compréhension des œuvres. Pour autant, s’intéresser à la matérialité des peintures elles-mêmes suppose de développer une méthodologie. L’historien de l’art va ainsi effectuer un travail fondamental pour la connaissance des peintures en termes de collecte de données, d’observation macroscopique de celles-ci in situ et d’élaboration de questionnements. Ces derniers vont aider les restaurateurs et les chimistes à effectuer des prélèvements et des analyses. Pour illustrer le travail préalable aux études en laboratoire, l’exemple des peintures de l’église de Saint-Martin-de-Fenollar (Pyrénées-Orientales) semble tout à fait représentatif. Elles ont été très étudiées, la bibliographie les concernant est importante et des historiensde l’art prestigieux se sont penchés sur leur cas. Afin de situer ce décor et de le dater, des analyses iconographiques et stylistiques, des postures et des jalons divers ont été pris. Nous retenons pour notre part la datation des peintures de Saint-Martin-de-Fenollar du second quart du XIIe siècle et nous les considérons comme contemporaines de celles des Cluses-Hautes, peut-être de celles de Casesnoves, voire également de Saint-Génis-des-Fontaines. Sur un autre ordre d’idées, les liens qui unissent Arles-sur-Tech à Fenollar nous poussent à les adosser aux quatre autres ensembles peints, même si nous les pensons plus tardives car en lien avec la consécration de 1157 de l’abbaye Sainte-Marie. Outre la question de la datation, celle des sources où le peintre de Fenollar a pu puiser des éléments de son décor est également à prendre en compte. Ces considérations d’ordres iconographique et stylistique auxquelles s’ajoutent des observations d’ordre technique nous amènent à soulever des questionnements quant aux futurs prélèvements et analyses à effectuer sur ce site comme sur d’autres.

Auteur : Anne Leturque

Administratrice